Les règles dans les temples bouddhistes - Question à Kannon

/ 09:00
Lire la suite

Le quartier Okage yokochô et la rue Oharai dori se situent à Ise juste à côté de l'entrée du grand sanctuaire d'Amaterasu.
Boutique d'artisans, cafés, restaurants, magasins, le tout avec des bâtiments de l'ère Edo et Meiji...
Enfin en apparence seulement, car si la rue Oharai a bien des bâtiments d'époque, le quartier d'Okage yokochô lui est en fait tout neuf, il ne date que de 1993 !

Takaragawa est un grand hôtel avec onsen situé au pied du mont Asahi dans la préfecture de Gunma. Il tient son nom de la rivière Takara qui le traverse. Ces sources chaudes sont connues depuis le premier siècle, puisque la légende raconte que le prince Yamato Takeru malade se serait soigné dans ces eaux chaudes après avoir été guidé par un faucon. C'est pour cela que les onsen de Takaragawa sont aussi connus sous le nom de "Bain du faucon blanc" (oui souvenez-vous les animaux blancs sont les messagers des kami)

On va pas se mentir, je trouve que l'arrivée du Smartphone à quand même bien simplifié notre façon de voyager.

Alors que l'on soit team "SIM data" ou team "Pocket wifi" c'est plutôt bien pratique d'être connecté plus ou moins non stop à internet. Avant de partir il est bon d'installer quelques applications qui vont grandement vous aider.

Mais avant de commencer, il y a deux choses qu'il va falloir que vous appreniez à faire sur le bout des doigts. La première c'est maîtriser le copier-coller sur votre téléphone. La seconde c'est vous renseigner sur comment faire des captures d'écran suivant votre modèle. Car ce sont deux choses que vous risquez de faire continuellement.

Prêt ? Je vous préviens j'ai été un peu volubile et cette note est bien longue.

Bonne année à tous !
J'espère que 2017 a été pour vous pleine de projets réalisés ou en bonne voie de l'être. Je vous souhaite pleins de bonnes choses pour cette nouvelle année toute neuve. La santé, de bonnes nouvelles, des voyages plein ! Et beaucoup de tout petits bonheurs quotidiens qui rendent la vie plus belle ! 


Comme je l'avais fait l'année dernière je profite de cette note de bonne année pour vous faire un petit bilan 2017, histoire de vous tenir au courant. Ça va être un peu long alors j'ai fait ça sous forme de questions.

Comment je m'en sors en Freelance ?


Fin 2015 je perdais mon emploi à plein temps. Le secteur du graphisme dans la région de Lyon est toujours au point mort, et après une année de déboires en 2016 je décidais début 2017 de me mettre en Freelance.
Je remercie d'ailleurs tous les gens qui ont fait appel à mes services.


Mais... mais... si être en Freelance peut sembler de l'extérieur très attractif car on peut bosser en pyjama, c'est un statut quand même très précaire. Résultat malgré beaucoup de petits travaux, sans un deuxième salaire à la maison je n'arrive pas à joindre les deux bouts, j'ai d'ailleurs une nouvelle colocataire pour soulager un peu question loyer.
En septembre j'ai dû quand même me rendre à l'évidence, je ne pouvais pas continuer comme ça et j'ai dû prendre un boulot alimentaire. Le plus frustrant dans l'histoire c'est le manque de temps pour faire des notes de blog. Quand je travaillais à plein temps presque tout mon temps libre était consacré aux notes. Le problème avec le freelance c'est que je n'ai plus ce temps libre, mes journées se finissent très tard et les week-ends deviennent des jours de travail comme les autres. D'où une publication de notes relativement maigre malgré mes bonnes résolutions de 2017.
C'est simple en 2016 j'ai fait 3 notes objets, plus 3 questions à un Kami, une recette de cuisine et la présentation d'un Kami.
En 2017... 2 notes objets...
Voilà voilà...
Autrement dit la loose ou la honte (comme dit ma colocataire...) Bon j'ai quand même refait entièrement le design du blog, ainsi que la réorganisation de toutes les catégories.


L'objectif de cette année sera donc d'essayer de trouver un mi-temps dans mon domaine, pour pouvoir assurer une base et essayer de développer le blog un maximum, car je ne veux pas lâcher ça. Je me donne un an pour voir comment ça évolue et s'il y a moyen de faire quelque chose avec.

Y aura-t-il un tome 2 de mon livret "Petites choses du Japon" ?

La réponse pour le moment est non.
Je m'explique.


Fin 2016 j'étais invitée à la Japan Touch et vu qu'on m'avait fourni un stand j'ai décidé d'imprimer ces petits livrets pour présenter mon travail à ceux qui ne me connaissaient pas. J'ai été très agréablement surprise de voir qu'ils ont eu tant de succès.
Mais... Mon rêve est de faire un vrai beau livre, avec une part de contenu inédit. Vous avez été plusieurs à me parler de telle ou telle maison d'édition, sachez que pour le moment j'ai des touches avec certaines mais il n'y a encore rien de concret. Je suis donc toujours en recherche.
D'un autre côté je n'envisage pas encore l'auto-édition. Je ne me sens pas les capacités pour faire ça moi-même, ça demande du temps, des connaissances et de la gestion. Et actuellement je ne me sens pas les épaules pour me lancer là-dedans seule.
De plus un éditeur m’apporterait (je pense et j'espère) une visibilité que pour l'instant je n'ai pas. Vous avez peut -être l'impression que je suis une grande blogueuse très connue, mais c'est bien... biiiiien loin d'être le cas, je suis un tout petit blog et je ne pèse pas bien lourd dans le "game Japon".

Vas-tu faire d'autres conventions ?


Cette année j'ai eu la chance d'être invitée à l'Anim'Est et à la Japan Touch (encore), qui se déroulaient toutes les deux en décembre. J'adore aller à des conventions, c'est l'occasion de vous rencontrer et vraiment de faire le plein de motivation +++. C'est toujours un super moment d'échanger avec vous. Et en fin d'année ça rebooste vraiment pour la suite.
 De plus j'ai fait trois interventions en public :
  • Voyager seule au Japon (comment organiser son voyage, mes trucs et astuces et dédramatiser un peu tout ça).
  • Temples et sanctuaires ce que l'on peut faire ou ne pas faire (je parlais des règles à suivre dans un lieu de culte et ce que l'on pouvait faire sans passer pour un gros mal poli).
  • Le maneki-neko (une présentation du maneki-neko qui reprenait les informations de ma note mais aussi quelques informations bonus).

C'était vraiment génial de voir les gens super-intéressés, de discuter ensuite en fin de présentation pour ceux qui voulaient en savoir plus ou de rencontrer des gens qui vous parlent avec les yeux qui brillent de leur prochain voyage. Certains même prenaient des notes (o_O)))) !

J'ai aussi eu l'occasion pour ces deux conventions de faire une expo de mes planches. Faire un choix des objets n'a pas été simple, il a fallu aussi alléger le temps de lecture. Par exemple la note des torii a bien été charcutée dans sa longueur. Au final j'ai eu de très bon retour et pas mal de personnes venaient poser des questions ensuite.
Pour l'instant la seule date de convention que j'ai pour l'année 2018 sera Festival Manga Mania à Montélimar les 2 et 3 juin 2018. J'espère que d'ici là d'autres m'auront contactée.

Vas-tu retourner au Japon en 2018 ?


Je n'en sais vraiment rien. J'adorerai ! J'ai encore pas mal de lieux à voir en rapport avec certains objets, je voudrais aussi continuer à rencontrer des artisans et enrichir ma base photo. D'autant plus que c'est l'année du chien et il y aura plein de trucs à l'effigie du Inu-hariko !


Mais actuellement ce n'est pas prévu faute de budget. Je sais que si l'on est très motivé on peut faire un voyage à l'économie mais je ne suis pas prête à  ne dormir qu'au manga café et me nourrir uniquement d'onigiri. Si j'ai pu partir en 2017 malgré le peu de rentré d'argent c'est qu'à la base c'était un voyage prévu pour 2016 et j'avais déjà les économies de côté. Mais là il faut que je me refasse une santé financière. Si on suit la logique de mes précédents voyages : 2009, 2013, 2017, ça donne le Japon tous les 4 ans... donc prochain voyage en... 2021 ? (Au moins les J.O. seront passés...)

Je vais aussi oser vous avouer un truc... il y a d'autres endroits dans le monde où j'aimerais aller autre que le Japon... Oui je sais c'est mal.

On doit s'attendre à quoi pour la suite ?


Cette fin d'année 2017 on m'a contacté pour deux supers projets et j'ai hâte de pouvoir vous en parler.
Le premier concerne une publication dans un magazine et je peux vous dire que je m'éclate très très fort à travailler là-dessus.
Le second est une collab avec beaucoup de gens bien et ça pourrait illuminer vos préparations de voyage au Japon.



J'ai prévu de m'attaquer à deux objets un peu "fat" mais que je repousse depuis longtemps. Il y a une question à un kami dans les tuyaux. Je reprends aussi mes notes "Préparation voyage" qui avaient été faites à la va-vite et dont j'ai franchement honte maintenant. Une longue note sur les différents modes d'hébergements au Japon a déjà été publiée. Et j'ai encore pleins de lieux dont je dois vous parler (n'hésitez pas à me faire d'ailleurs des retours pour savoir si ça vous plaît).

Je vais aussi essayer de me mettre un vrai coup de pied au cul pour lancer ce projet Ulule que je traine depuis 1 an. Et dont je rabats les oreilles de mes proches. Ça ne concerne pas les notes objets mais c'est quand même bien proche.

Que peut-on faire pour aider ?


Comme vous l'aurez peut-être compris je ne suis pas à un moment où c'est le plus simple pour moi. J'essaye de me débattre avec le manque de temps, mais je dois parfois faire des choix et le blog en pâti.
Si vous souhaitez un peu m'aider vous avez plusieurs solutions.
  • Partager. Ça peut sembler bête mais mine de rien avec les nouveaux algorithmes des différents réseaux sociaux où il faut payer pour avoir la même visibilité d'avant. Le fait de partager les publications que vous aimez avec une petite phrase pour accrocher vos amis et votre famille ça aide beaucoup.
  • En parler autour de vous. Si vous n'être sur aucun réseau social, le simple fait de parler des artistes dont vous aimer le travail peut aussi faire la différence. Idem si vous avez un petit festival Japon par chez vous vous pouvez leur parler de moi.
  • Acheter. Je vous remets le lien vers ma boutique. Si quelque chose vous plaît. Je réfléchis à de nouveaux goodies comme des portes clefs ou du masking tape (comme toujours n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez).
  • Soutenir. Je pense très très fort à ouvrir un Tipeee. Pour le moment je planche sur les contre-parties. Car déjà que je manque de temps pour faire les notes ce n'est pas pour m'en enlever encore un peu plus et me retrouver avec des contraintes en plus. Idem si je lance finalement le Ulule j'espère que ça vous plaira et que du coup vous serez au rendez-vous.

Vous êtes bien sûr OBLIGÉ DE RIEN ! Un petit commentaire pour me donner votre avis c'est déjà cool.

Merci encore de votre soutien et je vous souhaite de nouveau une très bonne année 2018.

Si vous traînez un peu sur ce blog vous avez sans doute remarqué qu'Inari et moi c'est le grand amour. Enfin j'ai un grand amour pour Inari, parce que je suis pas sûre que ce soit vraiment réciproque.
Un jour je ferai un article "déclaration d'amour" au sanctuaire Fushimi Inari de Kyoto mais aujourd'hui je vais vous parler de son petit frère le sanctuaire Yūtoku Inari.