Le programme de mon voyage au Japon (Octobre/Novembre 2018)

/ 03:38
À l'heure où vous lirez ces lignes je serais déjà arrivée au Japon (depuis quelques jours). En bonne fille pas du tout prévoyante et overbookée cela fait des jours que je dois écrire cet article et que je repousse. J'ai donc décidé de l'écrire pendant mes attentes à l'aéroport et le long vol qui m’emmène à Tokyo.

Et comme j'ai complétement oublié de prendre des images pour illustrer cet article, vous aurez droit aux photos de mes premiers jours.



Donc si toi lecteur de ce blog tu as bien tout suivi, tu sais que j'ai signé avec un éditeur, les éditions Sully, pour travailler en 2019 sur un recueil de notes sur les objets du Japon. Donc ce que je fais sur ce blog mais avec 60% d'objet inédits (#youpi).

Comme je veux faire les choses biens et me donner à fond, qui sait ce sera peut-être l'unique publication de ma vie. J'ai décidé, après un rapide tour d’horizon de mes finances de retourner au Japon deux mois, afin de cumuler photos, visites chez l'artisan et musées.
Si je te parle de mes finance c'est parce que ce voyage je le paye de ma poche, avec mes petits sous d'économie. Non mon voyage n'est pas financé par mon éditeur et non faire un livre ne signifie pas hélas que j'ai gagné au loto.


Alors quel sera mon parcours pendant ces deux mois ?
Vous allez voir c'est un peu... « compliqué ». D'autant plus que si le mois d'octobre je serais seule. Le mois de novembre je serais accompagnée par mon acolyte Cha² que vous avez déjà vu trainer sur ce blog... pour les plus anciens.

Je vous jure qu'il y a une certaine logique, dictée par les événement.

Octobre donc :


Je passerai une semaine à Tokyo avant de prendre un avion pour Hokkaido, pour la ville de Kushiro plus exactement. En effet je dois assister à un festival dans le coin (je ne spoil pas). Je reprends de nouveau l'avion pour me rendre à Osaka (hey ouaip c'est plus rapide que le shinkansen). Là de nouveau une petite semaine dans le Kansai, entre Kyoto, Kobe et Osaka. Puis je reprends l'avion pour partir au soleil à Okinawa, profiter de la plage et de la mer bleue turquoise pendant 4 jour (bon pas que...)
Mais comme il faudra bien rentrer, je serai de retour à Osaka puis à Tokyo dans la foulée. Pas trop le temps de souffler car pour les 5 jours qu'il restera à octobre je monterai jusqu'à Aomori avant de redescendre tranquillement par Iwate et Sendai. Et voilà je serai de retour à Tokyo pour le 31 octobre et Halloween.

C'est bon vous avez suivi ? Alors on entame le mois de Novembre :


Le premier je récupère Cha² à l'aéroport et nous partons directement pour Nagoya. De là nous allons faire une sorte d'arche en montant vers Takayama et Kanazawa avant de redescendre à Osaka. Comme on est vraiment bien dans le Kansai nous restons 4 jours, avant de foncer à Tottori (ouais j'ai un compte à régler là bas). Puis nous rejoignons la douce Hiroshima d'où nous allons rayonner pendant quelques jours. Comme toutes les bonnes choses ont une fin nous prendrons le chemin de Nagasaki, puis on profitera du nord de Kyushu. Un coup de ferry et nous voilà sur Shikoku. Bon ici aussi on restera plutôt dans le nord, pas assez de temps hélas. Mais on prendra ensuite un bus pour faire Naruto Kyoto. Quelques jours sur Kyoto et un final à Tokyo. Au final je serai de retour en France le 3 décembre.

Et oui encore une fois ce sera bien la bougeotte.
Vous pouvez déjà commencer à suivre le début de mon périple sur mes différents réseaux sociaux, mais aussi sur instagram où je fais des stories.


Le truc très cool c'est que je vais pouvoir rencontrer quelques artisans, notamment dans le Kyushu grâce à l'aide de Takeshi-san et Lucas du site Akane zen.

En effet Takeshi-san vient de la préfecture de Saga sur Kyushu qui souffre de la désertification et où l'artisanat est en train de disparaitre. Dans l'idée de préserver le savoir faire et d'aider les artisans locaux, il a monté ce site de vente pour promouvoir cet artisanat qu'il aime tant auprès des français (en bon amoureux de la France qu'il est).
Oui Akane zen c'est une exclusivité française vu que le site n'est que francophone. C'est de la petite quantité pour les particuliers, un lien entre les français et l'artisanat de Fukuoka Nagasaki, Oita ou encore Kumamoto.
Et grâce à eux je vais rencontrer des artisans et Takeshi-san sera là pour traduire (*o*), on doit même rencontrer un fabricant d'Inu-hariko, j'ai si hâte !!!

Voilà, n'hésitez pas à me suivre sur Facebbok, Twitter et Instagram !
À l'heure où vous lirez ces lignes je serais déjà arrivée au Japon (depuis quelques jours). En bonne fille pas du tout prévoyante et overbookée cela fait des jours que je dois écrire cet article et que je repousse. J'ai donc décidé de l'écrire pendant mes attentes à l'aéroport et le long vol qui m’emmène à Tokyo.

Et comme j'ai complétement oublié de prendre des images pour illustrer cet article, vous aurez droit aux photos de mes premiers jours.



Donc si toi lecteur de ce blog tu as bien tout suivi, tu sais que j'ai signé avec un éditeur, les éditions Sully, pour travailler en 2019 sur un recueil de notes sur les objets du Japon. Donc ce que je fais sur ce blog mais avec 60% d'objet inédits (#youpi).

Comme je veux faire les choses biens et me donner à fond, qui sait ce sera peut-être l'unique publication de ma vie. J'ai décidé, après un rapide tour d’horizon de mes finances de retourner au Japon deux mois, afin de cumuler photos, visites chez l'artisan et musées.
Si je te parle de mes finance c'est parce que ce voyage je le paye de ma poche, avec mes petits sous d'économie. Non mon voyage n'est pas financé par mon éditeur et non faire un livre ne signifie pas hélas que j'ai gagné au loto.


Alors quel sera mon parcours pendant ces deux mois ?
Vous allez voir c'est un peu... « compliqué ». D'autant plus que si le mois d'octobre je serais seule. Le mois de novembre je serais accompagnée par mon acolyte Cha² que vous avez déjà vu trainer sur ce blog... pour les plus anciens.

Je vous jure qu'il y a une certaine logique, dictée par les événement.

Octobre donc :


Je passerai une semaine à Tokyo avant de prendre un avion pour Hokkaido, pour la ville de Kushiro plus exactement. En effet je dois assister à un festival dans le coin (je ne spoil pas). Je reprends de nouveau l'avion pour me rendre à Osaka (hey ouaip c'est plus rapide que le shinkansen). Là de nouveau une petite semaine dans le Kansai, entre Kyoto, Kobe et Osaka. Puis je reprends l'avion pour partir au soleil à Okinawa, profiter de la plage et de la mer bleue turquoise pendant 4 jour (bon pas que...)
Mais comme il faudra bien rentrer, je serai de retour à Osaka puis à Tokyo dans la foulée. Pas trop le temps de souffler car pour les 5 jours qu'il restera à octobre je monterai jusqu'à Aomori avant de redescendre tranquillement par Iwate et Sendai. Et voilà je serai de retour à Tokyo pour le 31 octobre et Halloween.

C'est bon vous avez suivi ? Alors on entame le mois de Novembre :


Le premier je récupère Cha² à l'aéroport et nous partons directement pour Nagoya. De là nous allons faire une sorte d'arche en montant vers Takayama et Kanazawa avant de redescendre à Osaka. Comme on est vraiment bien dans le Kansai nous restons 4 jours, avant de foncer à Tottori (ouais j'ai un compte à régler là bas). Puis nous rejoignons la douce Hiroshima d'où nous allons rayonner pendant quelques jours. Comme toutes les bonnes choses ont une fin nous prendrons le chemin de Nagasaki, puis on profitera du nord de Kyushu. Un coup de ferry et nous voilà sur Shikoku. Bon ici aussi on restera plutôt dans le nord, pas assez de temps hélas. Mais on prendra ensuite un bus pour faire Naruto Kyoto. Quelques jours sur Kyoto et un final à Tokyo. Au final je serai de retour en France le 3 décembre.

Et oui encore une fois ce sera bien la bougeotte.
Vous pouvez déjà commencer à suivre le début de mon périple sur mes différents réseaux sociaux, mais aussi sur instagram où je fais des stories.


Le truc très cool c'est que je vais pouvoir rencontrer quelques artisans, notamment dans le Kyushu grâce à l'aide de Takeshi-san et Lucas du site Akane zen.

En effet Takeshi-san vient de la préfecture de Saga sur Kyushu qui souffre de la désertification et où l'artisanat est en train de disparaitre. Dans l'idée de préserver le savoir faire et d'aider les artisans locaux, il a monté ce site de vente pour promouvoir cet artisanat qu'il aime tant auprès des français (en bon amoureux de la France qu'il est).
Oui Akane zen c'est une exclusivité française vu que le site n'est que francophone. C'est de la petite quantité pour les particuliers, un lien entre les français et l'artisanat de Fukuoka Nagasaki, Oita ou encore Kumamoto.
Et grâce à eux je vais rencontrer des artisans et Takeshi-san sera là pour traduire (*o*), on doit même rencontrer un fabricant d'Inu-hariko, j'ai si hâte !!!

Voilà, n'hésitez pas à me suivre sur Facebbok, Twitter et Instagram !
Lire la suite



Alors entendons-nous bien, je ne vais pas vous parler ici de combien de slips vous devez prendre ou s'il est judicieux d'emporter votre entière collection de pin's.
Non.
Déjà parce que ça dépend de la durée de votre séjour, de la saison pendant laquelle vous partez et tout un tas d'autres paramètres comme sûrement la position de saturne dans la constellation du capricorne.
Je pars aussi du principe que vous êtes des adultes responsables et que l'on n’a pas besoin de vous dire de bien prendre votre passeport, votre appareil photo ou du doliprane.

Idem je dis "dans la valise" mais on est bien d'accord que c'est une façon générale de parler. Qu'il s'agit ici de ce que l'on emporte dans son sac à main ET sa valise (n'allez pas me mettre votre appareil photo et passeport en soute !)


Ça fait un bon moment que je voulais faire une redite de mon article sur Cadeaux de Noël pour un fan du Japon. J'avais donc commencé à faire une liste d'objet et le hasard des rencontres à fait que j'ai décidé de prendre le problème à l'envers et vous présenter des boutiques qui vendent des objets japonais.

Alors oui, vous ne pourrez manquer de remarquer que j'ai de grandes affinités avec les gens dont je vais vous parler. Mais c'est normal, vu le sujet de mon blog je copine plus facilement avec des gens passionnés d'objets japonais que fan de la culture hors-sol en Bolivie intérieure (qui sont quand même des gens charmants).



Le pèlerinage de l'île de Shikoku est le plus célèbre du Japon, 88 temples à parcourir pour honorer Kōbō-Daishi (弘法大師) le saint fondateur de l'école bouddhiste Shingon. Mais il n’est pas le seul pèlerinage du Japon et dans le Kansai (là où se trouvent Osaka et Kyoto) existe le pèlerinage Saigoku. 33 temples pour honorer Kannon la bodhisattva de la compassion dont le temple Kengonji est le point final.