Le sanctuaire Yūtoku Inari

/ 09:53

Si vous traînez un peu sur ce blog vous avez sans doute remarqué qu'Inari et moi c'est le grand amour. Enfin j'ai un grand amour pour Inari, parce que je suis pas sûre que ce soit vraiment réciproque.
Un jour je ferai un article "déclaration d'amour" au sanctuaire Fushimi Inari de Kyoto mais aujourd'hui je vais vous parler de son petit frère le sanctuaire Yūtoku Inari.

Si vous traînez un peu sur ce blog vous avez sans doute remarqué qu'Inari et moi c'est le grand amour. Enfin j'ai un grand amour pour Inari, parce que je suis pas sûre que ce soit vraiment réciproque.
Un jour je ferai un article "déclaration d'amour" au sanctuaire Fushimi Inari de Kyoto mais aujourd'hui je vais vous parler de son petit frère le sanctuaire Yūtoku Inari.
Lire la suite

Avant mon séjour en mars 2017, j'avais fait un petit article sur les hébergements au Japon et ma façon de procéder. De retour je prends enfin le temps de vous faire un vrai article sur le sujet pour vous parler de mes expériences en espérant que cela puisse vous aider.


Si je vous dis Asakusa, vous allez sûrement me parler du Sensō-ji et de son allée de petites boutiques à souvenirs, les grandes stars de ce quartier. Pourtant, à 10 minutes à pied de là se trouve la rue Kappabashi, le paradis pour ceux qui voudraient remplir leurs placards de cuisine.


Porter un kimono est quelque chose que je voulais faire depuis bien longtemps. Mais lors de mon premier séjour au Japon en 2009, je ne savais pas que c'était possible. Pour moi louer un kimono était réservé aux Japonais et uniquement pour de grandes occasions (cérémonie au temple, mariage...) Il faut dire aussi qu'il y avait beaucoup moins de magasins de rental kimono (kimono à louer) que maintenant. Bien sûr, il y en avait, mais ils n'étaient que peu destinés aux touristes.

Pourquoi je suis allée là-bas ?


Je ne me souviens plus comment j'ai entendu parler de Narai. J'avais sans doute vu passer une photo de cette petite ville et j'étais tombée sous le charme de ses bâtiments de l'époque Edo. Narai est une des onze stations du Kisoji, l'ancienne route de commerce de la vallée de Kiso. Et en bonne fan d'architecture traditionnelle j'avais donc mis Narai sur ma liste des "Must see".


Au moment d'élaborer mon parcours, je souhaitais rallier Matsumoto à Nagoya, et Narai se trouve être sur une des lignes de train reliant ces deux villes, je décidais donc d'en faire une étape et d'y passer la nuit.