C'est bientôt le 1er janvier et si vous êtes au Japon vous allez peut-être aller au sanctuaire pour la première prière de l'année.
Alors je sais ce que vous allez me dire :
"Oui mais moi j'ai bien regardé les japonais au sanctuaire et ils font l'étape 4 avant l'étape 3 ou l'étape 15 avant la 1 et avant d'aller au konbini... alors..."
Comme pour la purification au chōzuya, il a des étapes facultatives ou que l'on fait différemment.



Pas de dessin aujourd'hui mais une annonce. Oui, vous vous êtes fait avoir.

Je serai cette année à la Japan Touch de Lyon et de façon officielle.
C'est mon second salon et le premier aussi gros, autant vous dire que je suis plutôt fière, preuve que ce que mon travail est un peu reconnu.
✺◟(∗❛ัᴗ❛ั∗)◞✺

Par contre j'ai été pas mal occupée ces derniers temps pour "créer des goodies". N'étant pas une habituée de ce genre d'événements je n'avais rien à proposer et on ne tient pas un stand pendant deux jours avec que des badges... ça fait un peu peu. Alors j'essaye d'étoffer tout ça, j'espère ne pas avoir l'air trop ridicule.


Je voulais aussi répondre à ceux qui me demandent si je ne vais pas venir à tel ou tel salon/convention. Je suis très flattée mais n'étant pas publiée et pas connue ben...
 j'suis pas invitée.
 ( ´・ω・)

Donc il faut que je vienne en tant qu'exposant et pour l'instant je n'ai pas un budget suffisant pour amortir la création, le déplacement, l'hébergement et les frais de stand.

J'attends de voir le résultat de la Japan Touch et si je peux envisager d'autres salons pour la suite.


En tous cas j'espère voir certains d'entre vous, ce sera un vrai plaisir de vous rencontrer.
(◍•ᴗ•◍)

Japan touch 2016 - Lyon

by on 11:41
Pas de dessin aujourd'hui mais une annonce. Oui, vous vous êtes fait avoir. Je serai cette année à la Japan Touch de Lyon et de fa...
Il commence à faire chez moi un peu frisquet. Je me pose la question du coup de savoir si je sors mon kotatsu ou pas... Et là on me pose la question d'où vient ton kotatsu et est-ce judicieux d'en avoir un ?

Alors déjà un kotatsu c'est quoi ? Hop, un peu d’auto-promo je vous laisse aller lire la note que j'ai faite à ce sujet. *Clic clic* sur l'image.

http://www.joranne.com/2014/02/kotatsu.html

Alors deux solutions s'offrent à vous  :


1) L'acheter !


L'acheter au Japon, puis le rapporter dans ses valises. Ou le faire venir par la poste après l'avoir acheté en ligne, via un ami se trouvant au Japon ou encore un service d'intermédiaires.
C'est possible, ma copine Aku l'a fait, quand elle est revenue de son PVT elle a rapporté son kotatsu en se l'envoyant elle-même par bateau (C'est plus long que par avion mais moins cher).


2) Le fabriquer !


Bon ok il ne sera pas 100% Japonais mais c'est l'alternative la moins chère et ça fonctionne très bien.

Le mien est "homemade", il m'a été fabriqué par mon Papa. Le cadre est en métal et l’on vient poser un lourd plateau de contre-plaqué par-dessus. En temps normal il sert de table basse lambda et dès qu’arrive l'hiver je mets entre le cadre en métal et le plateau, une couverture molletonnée et un petit chauffage d'appoint acheté à Carrefour dessous.



Alors comment qu'on le fabrique ?


Je vous cache pas qu'être un peu bricoleur ou avoir quelqu'un de bricoleur avec des outils dans son entourage aide grandement.


1) Le cadre.


Comme je vous l'ai dit le mien est en métal. Mais le plus rapide est d'acheter une table basse en bois, par exemple à un marchand de meuble suédois bien connu *wink wink*. Vous pouvez la choisir carrée ou rectangulaire en fonction de votre budget ou de la place que vous avez dans votre appart.

Là il va falloir raccourcir les pieds. Car oui en France une table basse fait 45 cm de haut en général, pour être raccord avec votre canapé.
Un kotatsu lui fait 36 cm de haut pour, qu'une fois que vous êtes attablé, le plateau vous arrive en dessous des seins ou des pectoraux ce qui est quand même plus agréable.

Il va donc falloir vous séparer de 8 à 9 cm de pieds de table basse.

http://item.rakuten.co.jp/futon/f-l-022br/

2) Le plateau.


Le plateau va venir se poser "sur" la table basse. Là vous pouvez vous adresser à une grande enseigne de bricolage pour acheter un plateau en bois tout fait, ou le faire découper aux dimensions de votre table basse.

Au Japon le plateau du dessus a les dimensions exactes de la table du dessous. Le mien a un débord de 2 cm tout le tour et deux cales pour éviter que ça bouge. Et ce n'est pas mal, même si une cale extérieure suffit.


3) La couverture.


Là franchement c'est au choix, rien ne vous arrête. Vous pouvez prendre un plaid, une couette, un dessus-de-lit.
La couverture du kotatsu d'Aku ressemble beaucoup à un plaid en fourrure. Et moi j'ai eu longtemps un dessus-de-lit.
Mais pour Noël dernier je me suis acheté sur Rakuten et via une amie au Japon une couverture de kotatsu bien moelleuse et épaisse.


4) Le chauffage.


Bon on ne va pas se mentir avoir un vrai chauffage de kotatsu c'est quand même le must. Déjà parce qu'ils sont faits pour ça. Ils diffusent une chaleur continue et on n'a pas de risque de brûlures.
Mais ils fonctionnent à l'électricité, du coup en plus du chauffage il faut investir dans un transfo, étant donné que le voltage Japonais est de 100 volts contre le Français de 220 volts. Brancher directement votre chauffage sur une prise française ça va faire *Bzzz*, *Ptfiut* et plus rien.

Alors des transfos pas de panique bien sur que ça se trouve, ça rajoute juste une contrainte.

Le système D est de prendre un petit chauffage soufflant de 20 cm de haut, que vous trouverez dans un magasin d'électroménager. Et juste le poser par terre sous le kotatsu. Il va souffler de la chaleur et s'arrêter automatiquement quand il estimera qu'il est trop chaud. Ils ont aussi un système qui fait que si on le renverse il s'arrête automatiquement. Le fait d'être sous une couverture va emprisonner la chaleur est la garder.



Est-ce que ça va pas foutre le feu ? Alors déjà mon chauffage est vraiment petit.
Ensuite il n'est absolument pas en contact avec la couverture. Je le pose sur un plateau pour qu'il soit le plus stable possible. Il a un système heu... "anti-danger", s'il estime qu'il a chauffé trop fort et qu'il est trop chaud => il s’arrête, s'il est renversé => il s'arrête.
Et enfin je ne laisse jamais le chauffage quand je ne suis pas là, même si je dois aller aux toilettes je l'arrête, la prise est à coté de moi.
 
Ça peut paraitre contraignant mais c'est juste une habitude à prendre.
J'utilise cette technique depuis 6 ans je peux vous dire que ça fonctionne très bien !

Après mon kotatsu est assez grand, 100 cm par 80 cm, si vous avez un petit kotatsu (un carré par exemple) vous allez être plus proche de la source de chaleur. Là il est peut être bon de juste chauffer pendant 5 minutes puis d'arrêter. Ou... de se tourner vers une autre source de chaleur...


Les autres sources de chaleur...

Il y a aussi la technique couverture / tapis / coussin chauffant que vous pouvez étaler sous la table.
Ou par... des gens ! Quand nous sommes plusieurs autour du kotatsu on ne met pas le chauffage en général ou juste au début, après la chaleur animale fait le reste.

Sachez aussi que souvent une fois que c'est chaud sous le kotatsu j'arrête de moi même le chauffage :
1) Car il fait quand même du bruit.
2) Car bon les factures d'électricité.
3) Parce que mon chat n'aime pas ça et en a peur.


5) Le sol.


Il ne faut pas oublier qu’au Japon les kotasu sont souvent présents dans une pièce à tatami. Si vous installez un kotasu chez vous, prévoyez de le poser sur quelque chose et pas directement à même le carrelage ou le parquet. Un gros tapis bien moelleux par exemple, ça aide ;)

Est-ce que je m'en sers vraiment ?


En France on a le chauffage central (souvent), donc à priori on n’a pas spécialement froid. Le kotatsu a été inventé au Japon parce que, avouons-le, niveau chauffage et isolation des maisons ils sont un peu franchement mauvais…
Donc si vous êtes dans un appart où le chauffage est collectif et que c'est surchauffé chez vous, un kotatsu ne sert à rien...

La seconde chose qui me semble surtout plus importante, c’est qu'en France on n’a pas la tradition du "assis par terre". Alors oui peut être vous, vous le faîte, mais vos amis ? Vont-ils vouloir s'assoir par terre pour manger, discuter ou regarder un film ? Les miens le font, parce que certains ont l'habitude et que les autres je les ai dressés à coup de taser. Mais néanmoins si on est bien autour du kotatsu, certains lorgnent furieusement du côté du canapé.

Après vous pouvez décider de mettre un kotatsu  juste pour vous et... votre chat. Moi le mien l'a laaaaaargement rentabilisé parce qu'elle préfère être sous le kotatsu que sur le canapé.

Fabriquer un kotatsu

by on 18:18
Il commence à faire chez moi un peu frisquet. Je me pose la question du coup de savoir si je sors mon kotatsu ou pas... Et là on me pose la ...
 

Ryūjin (龍神) est dans la religion shinto le dieu des mers et des océans, mais aussi de l'eau en général (rivières, étangs, bassins, etc...) Pas étonnant donc qu'on le retrouve plus ou moins lié aux rites de purification par l'eau.

Le chōzuya est le passage obligé pour qui souhaiterai prier au sanctuaire dans de bonnes conditions. Ils sont à l'image de leur sanctuaire, tantôt de grandes fontaines, tantôt de tout petits basins à peine plus grands que votre lavabo avec une seule louche à disposition.

Si vous n'êtes pas à l'aise de porter de l'eau à votre bouche ce n'est vraiment pas grave, beaucoup de japonais zappent cette partie. On ne vous regardera pas de travers.

Dans ma dernière note vous l'avez vu écrit en long, en large et de différente manières.
Je veux parler de Joranne en kanji :


叙鸞

Il y a longtemps quand j'ai commencé à m’intéresser un peu plus au Japon, j'ai eu un livre dans les mains. Beaucoup de ceux qui apprennent le japonais le connaissent bien. "Kanji & Kana" le "Manuel de l'écriture Japonaise et dictionnaire des 1945 caractères officiels".
Je me souviens encore très bien prendre ce livre, l'ouvrir à "Index par lecture" et me dire :
"Si je devais écrire Joranne en kanji je choisirais quoi comme caractère..."



qui se prononce "Jo" signifie : Raconter, Relater...

Un kanji que l'on retrouve dans des mots comme
Description, Autobiographie ou Narration.

Plutôt bien trouvé, non ?


Le second fut plus compliqué. Il n'est pas dans le "Kanji & Kana", mais j'avais trouvé entre temps un traitement de texte qui permet d'écrire japonais, et cela sans changer son clavier, de plus il a un dictionnaire intégré. Il s’appelle JWPce. Ce logiciel est resté coincé sous Windows 95 mais je l'aime d'amour, tellement pratique... 

Bref !


qui se prononce "Ran" signifie : Oiseau mythologique...

Le "Ran" est un oiseau légendaire chinois, aussi appelé oiseau impérial, que l'on peut comparer au phénix.


3 points pour reconnaitre un Ran, sur un bas relief, une poterie, une peinture...
1) Il a une petite houppette sur la tête
2) Il a des grandes plumes comme celle d'un paon (avec un œil), souvent elles sont au nombre de trois.
3) En plus de ces trois plumes, il en possède des plus courtes et raides comme le faisan.

En gros pour faire un Ran vous mixez un faisan et un paon.



Une chance pour moi ces deux kanji s'utilisent aussi en chinois et ont bien sûr la même signification (joie des idéogrammes). Même si parfois le kanji est remplacé par un autre plus simplifié :

(mais celui-ci est uniquement chinois).


Mon objectif secret est bien sûr d'avoir quantité de sceaux gravés à mes caractères de forme et de style différents. Même si un de mes regrets est de ne pas être entrée dans ce magasin à Séoul qui vendait des sceaux de toute beauté. La peur de ne pas réussir à me faire comprendre par l’artisan et la crainte au final lui faire perdre son temps devant le reste de ma maigre cagnotte qui risquait de ne pas être à la hauteur. Je me suis contentée de prendre une photo à travers la vitrine de ce sceau rouge qui me faisait tant envie.

J'ai deux sceaux marqués avec des kanji, ils proviennent tous deux des magasins Tokyu Hand à Tokyo au rayon papeterie. Le premier est un petit rond en plastique décoré de feuilles d'érable, il s'utilise avec de la pâte rouge. Le second est carré, c'est un système de tampon encreur tout intégré. À Tokyu Hand on achète juste le corps du sceau, la gravure avec les symboles que l'on a choisi est gratuite.


D'ailleurs vous êtes nombreux à me demander où j'ai fait faire mon sceau marqué Joranne (en lettre cette fois) avec le dessin de la loutre, car oui c'est une loutre, ni une souris, ni un lionceau, mais je vous l'accorde ce n'est pas évident.


Nous les avons fait faire à Séoul, un petit stand dans le quartier d'Insa-dong. Nous étions tombées par hasard dessus. Regardant d'abord les options suggérées avant de leur demander si nous pouvions proposer nos propres dessins. Je pense qu'ils n'ont jamais autant regretté d'avoir dit oui.


Surtout le préposé aux illustrations, car si les trois garçons du stand gravaient les sceaux, l'un d'entre eux était responsable des dessins à reproduire. Le pompon étant quand nous sommes revenues le lendemain, Lilly ayant décidé d'en faire faire un autre pour sa sœur. "Ho no ! Pas le retour des françaises !!!".


Voilà vous savez tout. Ces gens ont un très beau site web mais uniquement en coréen.
Kkamang

~ ~ ~ ~

Une petite note particulière, peu de dessin, beaucoup de blabla et de photos. Je suis toujours dans l'optique de réduire un peu votre temps d'attente entre deux notes d'objets. Et vous faire partager quelques souvenirs. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, mais ne vous inquiétez pas, les notes dessinées ne vont pas s'arrêter, j'aime bien trop les faire (^_^).