Nippori le quartier des tissus à Tokyo

Pourquoi je suis allée là-bas ?

Si vous ouvrez un guide de Tokyo, le chapitre consacré au quartier de Nippori risque d'être bien maigre. C'est simple dans mes deux guides du Japon pas une ligne sur le quartier, il faut dire qu'à une station d'Ueno par la Yamanote Line, il y a de quoi rester dans l'ombre.

C'est ma copine Titou qui en 2013 juste avant ma venue au Japon m'avait lâchée au détour d'une conversation : "Tu sais que Nippori c'est le quartier des tissus. On en trouve plein là-bas."




Mes talents de couturière proches du -1000 font que je ne cours pas particulièrement les magasins de tissus. Mais les motifs japonais ça c'est ma grande passion. Et des motifs japonais il y en a sur le papier ET sur les tissus.

Me voilà donc en 2013 à faire un saut rapide par Nippori pour acheter deux ou trois chiffons et repartir aussi vite. J'ai donc décidé en 2017 d'y retourner, résolue cette fois ci à faire TOUT le tour des magasins de ce que les japonais appellent la "Nippori Sen-i Gai / Fabric Town", la ville des tissus.

Ce qu'il y a à voir ?

La "rue" des tissus s'étale sur à peu près 1 km et l'association de quartier annonce à peu près 90 magasins allant du marchand au mètre jusqu'à la friperie.


Et la Fabric Town porte bien son nom, ici vous dénicherez tout ce qui touche aux textiles. En plus des magasins de gros, il y a les merceries de toutes sortes où vous trouverez bouton, ruban, fil, boucle de ceinture, de sac, morceau de cuir... et même des magasins de machines à coudre.


Quand on pousse un peu plus loin dans la rue on tombe sur les magasins de kimono d'occasion. Là il faut fouiller et essayer. On trouve du yukata, du tomesode, du iromuji, etc... Les prix varient. Certains sont tachés donc à des prix dérisoires, d'autres en meilleur état. Mais vous pouvez facilement repartir avec un kimono ou un yukata pour 1000 yens (environ 8€50)... qui sentira peut être un peu la mamie...


Mon avis

À moins d'être une couturière hardcore, ce n'est peut être pas la peine de faire toute la rue. Je vous conseille d'aller directement à Tomato, LE magasin de tissus et plus précisément au Tomato honkan, le magasin principal. Sur 4 étages vous trouverez forcément votre bonheur.


Comment ça se passe à Tomato ?

  • Les tissus sont exposés par rouleaux. Le prix indiqué dessus est en général le prix (hors taxes) pour 112cm. Mais ça peut varier. En tout cas le prix à la longueur est toujours indiqué.
  • Choisissez votre rouleau (vous pouvez en prendre plusieurs) et dirigez-vous vers les personnes chargées du découpage. Inutile d'avoir fait Japonais niveau 40, indiquez juste sur vos doigts le nombre de mètres voulus. Au pire des cas les japonais utilisent les cm comme nous, inscrivez donc le nombre de centimètres ou mètres sur un papier ou votre smartphone. Ils vont coupez le tissus, le plier et vous remettre une petite étiquette en carton à donner en caisse.
  • Attention ! Il y a une caisse par étage, il faut donc payer le produit à l'étage où vous l'avez acheté (oui c'est con). Donc si vous achetez des choses au quatre étages vous devrez passer à la caisse quatre fois...

Juste en sortant de Tomato, en face, se trouve un petit magasin de tissus. Sa particularité est de vendre des chutes de tissus, tout de suite à gauche en entrant. Des morceaux de 50 x 50 cm, idéals si vous ne souhaitez pas acheter 1m de tissus. Et, pour les fans de patchwork ou de scrapbooking, des "mini-mini" chutes. Certaines ne font qu'une dizaine de centimètres. Le tout emballé soigneusement dans des petites pochettes plastiques et étiquetées avec leur prix (10 yens, 20 yens, 30 yens...).
Pas mal pour mettre dans un carnet de voyage (clin d’œil appuyé *wink wink*).


Et juste à côté se trouve le magasin de kimono d'occasions Tansu-ya. Si vous n'avez pas trop le temps de vous faire TOUTES les friperies de la rue c'est, je trouve, une bonne adresse. Leurs kimono sont en excellent état et on en trouve des pas chers. C'est de là que vient mon haori noir 羽織 (type de veste de kimono). J'ai même failli repartir avec un tomesode 留袖 (kimono de femme mariée) avant de me raisonner et de me dire que je n'aurais jamais l’occasion de le porter (surtout sans le obi, le sous-kimono...).


Voilà c'est un peu mon triangle d'or.

Quoi rapporter ?

Si vous êtes comme moi et que la couture et vous ça fait 36, voici une petite idée déco super facile à réaliser :

  • Achetez quelques morceaux de tissus japonais de 50 cm de côté (ça suffit).
  • Une fois revenu en France procurez-vous des tambours à broder en bois (ça ne coûte pas grand chose).
  • Prenez-en 4 ou 5 de différentes tailles. 
  • Tendez bien le tissus dedans, serrez bien le tambour.
  • Coupez l’excédent de tissu.
  • Un clou et tadam !



Comment se rendre sur place ?

Rien de plus simple :
Descendez à la station Nippori. Prenez ensuite la sortie Est, le début de la rue des tissus est à 400m à pied.

11 commentaires:

Eugénie C. a dit…

Raaah mais trop génial. Je ne me suis encore jamais arrêtée à Nippori et là tu viens de me donner trop envie de le faire. La prochaine fois, mon carnet de voyage sera agrémenté de tissus et j'en ramenerai pour me faire des furoshiki. Merci pour tout le détail.

Sam & les Dramas a dit…

Oh comme ça fait envie ! Lorsque j'irais au Japon je noterai précieusement que je ne dois pas rater le quartier Nippori :)

Taka a dit…

Mais c'est très intéressant tout ça :3
Je connais quelques personnes que ça pourrait intéresser pour les tissus mais j'ai surtout retenu les yukatas pas chers :D
Merci ^^

audrey lefour a dit…

Un excellent bravo pour un excellent sujet et un excellent blog !!!

voyance gratuite par mail

Cécile H. a dit…

Une idée de déambulation avec ma fille qui veut absolument un kimono... Il y en a pour enfant en occasion ?
Ton idée déco est vraiment sympa, je note pour le retour de voyage si je craque sur quelques chutes ;-)

tetoy a dit…

Et faire une petite housse de coussin ? Tu tentes le challenge ? Allez.... une petite housse. Ca se tente. Hein ? Allez. Tite housse. Mmmh ?
C'est un coin que je dois éviter pour mon portefeuille. J'adore les tissus, mais c'est rare que je me mette à coudre. Alors ça traînera dans un coin. C'est dommage ^^'

Joranne a dit…

Cocoyuyu => Ouiiii vient du côté obscure de l'achat compulsif de tissus !

Sam => ;)

Taka => Oui il en a pas mal pour homme en plus.

Cécile => Oui il y en a pour enfant, j'ai faillit en acheter un petit pour mettre en déco chez moi. Après il va falloir trouver sa taille, j'espère que tu trouveras.

Tetoy => Hahaha XD !!! Pour le moment je vais tenter un noren et un chemin de table avec l'aide de Papa et sa machine à coudre.

tetoy a dit…

Ooooh j'ai hâte de voir le résultat avec le choix du tissu :D

Mag a dit…

Mais comme j'avais trop raté cet article !!! Et comme j'aurais tellement du le rater, je sens que mes finances vont en prendre un coup si je retourne au Japon un jour ^^
C'est trop beau !! Et ton petit diy est au top !! :D

Mlsre a dit…

Super ton idée déco!! Et merci pour le tuyau Nippori! Je ne connaissais pas et par contre j'adore la couture. Ne sachant plus trop où aller à Tokyo (non pas que j'en ai fait le tour, mais parce que c'est trop grand et ne me parle guère... hum hum) je suis ravie de cette note!
Je pense aussi me racheter un kimono d'occasion la prochaine fois car je m'étais acheté un furisode mais je n'ai plus l'âge de le porter!(#^_^#) (Enfin je crois??)

Betterave a dit…

Aujourd'hui ça fait un mois tout pile que je suis rentrée de mon premier voyage au Japon. Autant dire que je suis sacrément nostalgique (déjà). Ca fait des heures que je lis ton blog, je suis totalement fan, j'en raffole !!
Le truc marrant, c'est que cette année j'ai tenu un carnet pendant mon voyage. Du coup, ton petit clin d'oeil appuyé pour le petit morceau de tissus coller m'a fait marrer, et m'a rendue assez tristoune de pas avoir découvert ton blog avant ! J'ai raté un sacré truc !
A charge de revanche, j'économise déjà pour mon prochain voyage. Et ce coup ci, je ne rate pas Nippori !