La maison de Satsuki et Mei - Quand t'as la poisse

Quand ça veut pas, ça veut pas...

Retour en 2013...


Aku et moi avons décidé de retourner au Japon et j'élabore le programme. Dans la liste de ce que nous souhaitons faire se trouve La maison de Satsuki et Mei du film de Hayao Miazaki, Mon voisin Totoro.
J'en avais entendu parler via le blog de Martin Hsu, un illustrateur qui avait pu se rendre là-bas. Son article m'avait bien fait rêver.

Ça avait été assez compliqué de trouver des informations sur où se situait la fameuse maison. Il faut savoir que maintenant elle est assez connue, surtout depuis le buzz de l'annonce de la construction du parc Ghibli prévu pour 2020, mais en 2013 c'était une autre histoire.
Bref on trouve, c'est dans la banlieue de Nagoya au Aichi Expo Memorial Park. C'est parfait, nous ferons le château d'Inuyama le matin et la maison l'après-midi.
Pour se rendre au Aichi Expo Memorial Park l'endroit où se trouve la maison, il faut prendre la ligne Linimo, qui est le seul train à lévitation magnétique du Japon (en tout cas c'est  ce qui est dit sur leur site).
 


Futur Parc Ghibli qu'en est-il vraiment ?

Alors effectivement il semble qu'un accord est été convenu entre Hideaki Ōmura l'actuel gouverneur de la préfecture d'Aichi et le Studio Ghibli. Mais ! Ce sera un petit parc, rien à voir avec un Disneyland. Suite à un fan-art de l'artiste Takumi, montrant un parc Ghibli à la Disney tout le monde s'est enflammé comme pas possible. Les japonais ont fait pareil, ils voyaient déjà le château de Caliostro en guise de château de la Belle au bois dormant.

Mais le projet c'est vu ramasser un retour de bâton sur Twitter. Le hashtag #こんなジブリパークは嫌だ signifiant en gros "Je ne veux pas de ce parc Ghibli" à commencé à fleurir et être relayé. En effet le Aichi Expo Memorial Park est très boisé. Hors ça la fout un peu mal de la part d'un studio qui prône l'écologie et le respect de la nature de tout raser pour faire un gros truc touristique et pompe à fric.

Le parc serait donc quelque chose de plus petit et surtout serait concentré sur l'imagerie de Mon voisin Totoro. Et il ne faut pas oublier que Ghibli ne roule pas vraiment sur l'or. Rien à voir avec Disney. D'ailleurs en 2014 ils s'étaient remis à créer des publicités vu que les longs métrages ne marchaient pas fort. Bon certes la préfecture d'Aichi apporterai une bonne part des subventions.

Vers 14h30 en route pour le parc. La balade est plutôt sympa jusqu'à ce qu'on se goure d'arrêt. Au lieu de descendre à la station Ai-Chikyuhaku-Kinen-Koen, nous descendons  à celle d'avant, la Koen-Nishi. Et nous voilà parties en balade dans la campagne avant de nous rendre compte que non vraiment il y a un problème.


Demi-tour, reprise du train, pour arriver à la bonne station. Le Aichi Expo Memorial Park est immense et on trottine pour faire le petit kilomètre de marche, cherchant les panneaux qui indiquent la direction de la maison.

Enfin nous arrivons en vue du guichet pour nous entendre dire... Que c'est fermé. Il était 16 h et la maison fermait tout juste ses portes. C'était fini, nada et tant pis si tu venais de l'autre bout du monde pour la voir. Je vous laisse imaginer notre état...



En 2017...


Nous sommes le 19 mars et je décide de quitter Kyôto où j'ai passé quelques jours. Sur mon programme je devais partir vers midi, mais ayant fini ce que je voulais faire sur place et je décide de partir tôt le matin pour rejoindre Ise ma prochaine destination.

Comme je ne voyage qu'en lignes Japan Rail, le monsieur de la gare de Kyôto me conseille de passer par Nagoya pour profiter du Shinkansen, puis de la ligne JR Rapid Mie. J'en aurais pour deux heures et demie à tout péter.


Mais en arrivant en vue de Nagoya une idée me vient. Et si je retournais à la maison de Satsuki et Mei ? J'ai du temps, je connais le chemin et je n'ai rien prévu sur Ise pour aujourd'hui. Ni une, ni deux, je pose Suutsu-chan (ma valise) à la consigne de la gare de Nagoya et me voilà partie.
Le trajet se passe bien, je descend à la bonne station, arrivée au parc je décide de prendre la navette gratuite qui le parcours au lieu d'y aller à pied cette fois. Il fait beau, je suis toute contente.

J'arrive au guichet avec un large sourire et je demande une place adulte.

Sauf que... Sauf que depuis 2013, la maison a tellement de succès qu'il faut maintenant réserver ses places à l'avance. Comme pour le musée Ghibli de Tokyo, on réserve via une borne dans les konbini ou sur internet.


Alors j'ai ramassé mes dents et je suis repartie. J'ai refait le même chemin que j'avais fait 4 ans plus tôt. J'ai repris une bouteille de CC Lemon pour me remonter le moral au même distributeur qu'il y a 4 ans. Je suis retournée à Nagoya en essayant de pas trop penser à l'argent perdu avec cet aller-retour pour rien et le prix de la consigne de Suutsu-chan.

Quand ça veut pas, ça veut pas...

Comment se rendre sur place ?


 Depuis la gare principale de Nagoya prenez la Higashiyama Line jusqu'à Fujigaoka Sation. Là prenez la Linimo jusqu'à l’arrêt Ai-Chikyuhaku-Kinen-Koen, vous en aurez pour 50 minutes à peu près.

Une fois au parc soit vous vous rendez à la maison à pied (une petite vingtaine de minutes). Soit vous prenez la navette gratuite, très mignonne mais horriblement lente.


Les visites :

La maison est fermée tous les lundi, sauf pendant les vacances d'été et d'hivers. Elle est aussi fermée du 29 décembre au premier janvier.
La visite dure 30 minutes, 15 minutes à l'extérieur et 15 minutes à l'intérieur. Les photos sont permises à l'extérieur mais interdites depuis à l'intérieur, par contre vous pouvez toucher à tout, ouvrir les placards et les tiroirs. Chaques détails du film est reproduit à la perfection, jusqu'au vêtements des filles dans le film rangés dans les commodes.
Il y a 14 plages de visites pendant les week-end et les vacances. Et 8 plages pendant les jours de semaine. Je vous préviens c'est 50 personnes par plage donc pour vous immerger dans l'ambiance il faudra faire un sacré effort d'imagination. Fuyez comme la peste les périodes très touristiques ou de vacances scolaires et week-ends.

L'achat des tickets :

Le prix est 510 yens pour un adulte et 200 yens pour les enfants de moins de 15 ans et gratuit pour les moins de 4 ans.

Vous pouvez tenter d'acheter votre billet sur place au guichet. Parfois certaines plages horaires ne sont pas pleines. Mais vous serez peut être là à 10h le matin et on vous proposera une place à 16h pour la dernière visite. C'est au petit bonheur. Mais en période absolument pas touristique ça peut peut être marcher.

Le tickets peuvent être achetés dans les konbini Lawson ou Mini-stop, sur des bornes donc. Ou sur internet via la boutique en ligne HMV, je vous préviens c'est tout en japonais.




6 commentaires:

Lucas Laflorencie a dit…

C'est sûr que se taper kilomètres sur kilomètres pour apprendre que l'endroit est fermé ou sous réservation, ça doit piquer un peu !

Christ_OFF a dit…

Merci comme je vais à chaque voyage à Nagoya.
(Voyage en Juillet = Sumo à Nagoya yé !)
Cela m'évite la déception

Céci セシリア a dit…

Ah mince ! Dommage l'endroit à l'air vraiment sympa...

Bah comme dit le vieil adage, jamais deux sans trois ! Et cette fois, ce sera forcément la bonne ! ;)

Camille a dit…

Oh non! Allez, ça le fera la prochaine fois! Ça me tenterait bien de la visiter, je verrais si je passe du coté de Nagoya :)

Gagaie a dit…

Bah mince alors... C'est vraiment pas de chance... J'espère que la prochaine sera la bonne. ^^

Nobluesky a dit…

T'es pas la seule à avoir eu du mal avec cette maison^^ Poke Ichiban Japan