Retour de voyage

  • 14
Whouaa que cet article aura été dur à écrire. J'y suis vraiment allée à reculons, me trouvant toutes les excuses du monde pour reporter. Pas car je ne savais pas quoi écrire, mais plutôt parce que j'avais TROP à écrire. Que dire ? Par quoi commencer ?

Bon déjà, oui je suis bien rentrée. Je n'ai pas eu à subir le décalage horaire vu que le jet lag est un état qui m'est totalement étranger, dans un sens comme dans l'autre. Je suis fatiguée car je ne dors pas dans l'avion mais, après une nuit normale, tout rentre dans l'ordre.

Là j'ai eu surtout un contrecoup de toute la fatigue que j'ai accumulée pendant les cinq semaines de voyage. Parce qu'entre les départs à 6h00 du matin et les kilomètres parcourus, j'étais parfois un peu éteinte, surtout les derniers jours.


Alors bilan de ce séjour :

1) Les photos

Je partais déjà pour me constituer une banque d'image qui me permettrait d'illustrer au mieux les prochaines notes à venir. J'ai fait ce que j'ai pu, sachant que je ne sais pas vraiment les prochains objets que je vais traiter. Mais ça m'a aussi permis de prendre des photos afin d'enrichir aussi les anciennes notes, donc il se peut que, parfois, vous revoyez passer une vieille note mais avec de nouvelles photos.



2) Les lieux visités

Ce séjour a aussi été l'occasion pour moi de visiter des lieux que je souhaitais voir depuis plus ou moins longtemps. Soit car ils ont un rapport avec mes notes de blog, car c'est toujours agréable de voir « en vrai » ce sur quoi on a passé de longues heures à travailler ; soit parce que quelque chose m'a interpellée dans ce lieux. Ça m'a permis de me constituer une petite liste pour les futurs articles « tourisme » que je souhaitais mettre en place, de lieux très connu ou un peu moins. En tout cas ce sera totalement subjectif.



3) Les rencontres

Comme je m'y attendais, ce fut le plus compliqué. Déjà parce que je ne parle pas japonais, donc ça n'aide pas. Pourtant j'ai réussi à rencontrer des gens et à me faire quelques contacts pour de futurs objets. La plupart du temps, ça c'est fait par hasard et c'est ce qui a été le plus fou quand j'y pense.



4) Les copains

Ça, ce fut le plus agréable et le plus difficile en même temps. Par un hasard du planning j'ai enchaîné les retrouvailles et les rencontres dans la seconde partie de mon séjour, à tel point que j'avais l'impression d'être une patate chaude que tout le monde se refilait.


Au moment des adieux c'est toujours dur de se dire que des gens avec qui on a passé de si bons moments sont en fait à l'autre bout du monde et qu'on ne sait pas vraiment quand on pourra se revoir, que ça ne se compte pas en semaines, ni en mois mais plutôt en années (après tout mon dernier voyage au Japon date d'il y a 4 ans, et celui d'avant 8 ans). Je sais bien qu'il y a les réseaux sociaux mais c'est pas pareil que de discuter autour d'une bière ou de trempouiller dans un sento.



5) Voyager seule

Je suis la preuve vivante qu'on peut se rendre dans le trou du cul du Japon seule et en parlant 3 mots de japonais et en revenir.
Bon, plus sérieusement, je prenais pas trop de risques en partant seule au Japon qui, avec l'Islande, la Suisse et quelques autres, doit être l’un des endroit les plus sûrs pour une femme qui voyage seule.Le truc qui m'a le plus marqué, c'est le nombre de personnes qui m'ont proposé de me prendre en photo. Comme ça, spontanément. Ils voyaient que je voyageais seule et du coup me demandaient si je voulais une photo de moi devant tel ou tel truc touristique (ne demandez pas les photos, moi, quand je suis en mode backpacker c'est vraiiiiment pas beau à voir...)

Le point le plus positif est la liberté du programme que ça offre, liberté de choisir quand on part, quand on mange, etc...
Le point le plus négatif, c'est le manque de courage que l'on peut avoir dans certains cas, on ose peut-être moins de trucs, c'est encore plus flagrant quand on n’a pas la langue.


Alors ne vous imaginez pas un truc de fou. L'exemple le plus flagrant, c'était pour les repas. Ne parlant pas japonais et étant seule, j'ai plutôt privilégié les restaurants « accessibles » qui avaient des photos des plats ou des plats en plastique. Je suis devenue très forte au jeu du « Je prends le truc en photo et je le montre à l'intérieur ».
Très souvent, je n'ai pas osé rentrer dans un resto parce que le menu n'était pas clair ou j'arrivais pas à savoir s'il était ouvert ou pas.
Alors je sais vous me direz « Mais il y a Google trad ! Et puis tu sais dessiner ! » Sauf que t'as pas toujours prévu de passer 2h dans un resto à traduire tout le menu et que, si ça se trouve, t'es tombé dans un resto qui sert que des plats que tu détestes. Voilà, c'est de ce genre de manque de courage dont je parle.


6) La suite

Je vais donc revenir bientôt avec des articles de blog. On me pose beaucoup de questions pour savoir si je vais raconter mon périple ou les aventures de ma valise en dessin, la réponse est non. Je suis désolée mais je ne peux pas continuer les articles sur les objets japonais et EN PLUS dessiner les lieux que j'ai visités et mes anecdotes de voyage. C'est beaucoup trop LONG ! Dessiner prend du temps, que je prends sur mon temps libre. Par exemple pour la note sur les Akita-inuet Hachiko il m'a fallu 2 mois (juste pour la dessiner). Je ne peux hélas pas dessiner pour le blog h24, je dois travailler pour vivre.


Donc je vais essayer de continuer sur le modèle 2 notes écrites + photos avec une note dessinée par mois pour pouvoir vous proposer plus de contenu. Je sais que, pour certains d'entre vous, ça ne vous dérange pas d'attenter 1 mois pour avoir une note mais, voilà, la réalité du web et des blogs étant ce qu'elle est, je me dois d'être active si je veux sortir des limbes de l'anonymat.

Je voulais aussi remercier tout ceux qui m'ont suivi sur les réseaux sociaux, je vois que vous avez beaucoup aimé les aventures de Suutsu-chan (ma valise), si j'avais su que ce serait aussi simple... Et aussi ceux qui ont suivi mes stories sur intagram, vous n'étiez pas très nombreux mais supers actifs c'était un plaisir d'échanger avec vous (^^).


Les images et photos ne sont pas libres de droit ! Elles ne peuvent être utilisées ou modifiées.
Toutes reproductions doit faire l'objet d'une autorisation préalable de ma part. Le nom et l'adresse du blog devront être obligatoirement mentionnés.
Template original par Biyan Pasau, modifié par Joranne Bagoule