Edo-Tokyo Open Air Architectural Museum

Il y a quelques jours, Émilie et Kévin du blog La vie du riz ont publié l’article « Que faire à Tokyo : 5 activités hors des sentiers battus » et ont parlé de l’Edo-Tokyo Open Air Architectural Museum.


Comme je cherchais par quoi commencer mes articles "tourisme", je me suis dit que j'allais revenir sur ce musée.


Au commencement…

J'ai entendu parler de ce musée au retour de mon tout premier voyage au Japon en 2009. Étant une grosse fan d'architecture et de reconstitution historique, le « pitch » du musée m'avait tout de suite séduite. Dans ce parc, des bâtiments ont été reconstruits ou déplacés entièrement afin de préserver un chapitre de l'histoire. Ces maisons étaient meublées et visitables, soit environ 29 bâtiments allant du début de la période Edo 1603 à 1942.


J’ai été vraiment frustrée de ne pas avoir entendu parler de ce musée plus tôt. Pendant les années qui ont suivi, à chaque fois que l'on me demandait des conseils sur quoi voir au Japon, je citais ce musée, mais je n'avais eu aucun retour. Je pense que la névrose des parcs architecturaux ne touche que moi…


De retour au Japon…

Me voici de retour au Japon pour un séjour au mois d'Août avec mon amie Aku et l’Edo Tokyo Open Air Architectural Museum est en top priorité sur ma liste des choses à voir. Ce musée, JE VEUX y aller. La visite est prévue le jeudi 8 août, Titou, une amie, nous a rejoints pour l'occasion. On est en chemin, tout va bien et…

 BLAM Typhon !

Nous arrivons aux abords du parc Koganei, parc immense qui accueille en son sein l’Edo-Tokyo Open Air Architectural Museum. De la pluie mais surtout des éclairs vraiment impressionnants. Je veux tenter le truc quand même, mais Aku me ramène à la raison : on va pas traverser un parc bourré d'arbres avec des éclairs pareils, c'est complétement con ! On reviendra.


Seulement, nous repartons dans 6 jours et le planning du reste du séjour est bien chargé. Je me dis que c'est foutu, que les kami sont contre moi (faut dire que le séjour avait été pas mal niveau déception et problèmes).



Enfin…

Le dernier jour du séjour arrive et je n'avais rien prévu ce jour-là, je garde toujours le dernier jour de voyage libre au cas où. D'habitude c'est plus pour courir les derniers magasins mais là nous voici de retour au musée et en plus il fait beau ! (et une chaleur à crever puisqu'on est en août).


Est-ce que j'ai été déçue ? Eh bien non, j'ai adoré. Le ratio de maisons différentes est vraiment bien dosé. On a des maisons de campagne, des grosses maisons bourgeoises et tout un tas de magasins.


Chaque bâtiment a, à côté de son entrée, une petite note explicative en japonais et en anglais ainsi qu’un plan (#passionplan). On commence à la gauche du parc par des maisons très rurales pour finir dans une sorte de rue commerçante avec tout un tas de boutiques et au fond de la rue un sento (établissement de bain public).

 
C'est amusant de voir les différences entre les maisons, certaines très traditionnelles, tatami, portes coulissantes et d'autres plus occidentales soit par leur architecture, soit par leur mobilier.
C'est la rue commerçante que j'ai préférée, les boutiques sont remplies de tout un tas d'objets et c'est amusant de voir la pharmacie, le marchand d'ombrelles et l'épicerie de 1928.


On dit d'ailleurs que ce musée inspira Miyazaki pour le sento du Voyage de Chihiro, je suis dubitative, c'est un gros sento certes mais il est plutôt classique. Par contre, quand vous entrez dans l'échoppe du pharmacien, vous retrouvez les tiroirs en bois de la chaufferie du vieux Kamaji.


Si je devais donner un point négatif, ce serait que les maisons semblent parfois bien vides. Certes ils ont essayé de mettre des objets, mais les bibelots sont assez rares et on sent bien que personne n’y « vit ». Et il y a quelques pièces ou magasins dans lesquels on ne peut pas entrer, on se contente de regarder depuis le seuil.

En bref…

Si vous êtes un peu intéressé par l'architecture japonaise d'époque et que vous souhaitez avoir un aperçu en une journée, ce musée est fait pour vous. Malheureusement il est un peu excentré, mais pas très loin du musée Ghibli (à seulement 4 arrêts si vous prenez la Chuo Line) donc vous pouvez faire les deux dans la journée.


Le plus simple pour y aller c'est de partir de la gare de Shinjuku, prendre la Chuo Line et descendre à Musashi Koganei Station (26 min), ensuite on rejoint le musée à pieds en 30 min.

Sinon, vous pouvez partir de Takadanobaba prendre la Seibu-Shinjuku Line (24 min) et descendre à Hanakoganei Station puis c'est 25 min de marche.


Le musée ouvre de 9h30 à 17h30 d'avril à septembre, et de 9h30 à 16h30 d'octobre à mars. L'entrée est de 400¥ pour un adulte et gratuit pour les enfants jusqu'au collège. Et pour nos amis photographes, les trépieds sont interdits dans les bâtiments.


Liens utiles...

Site web du musée et la carte interactive du musée (en anglais)

 『 J'espère que ce nouveau type de note vous plaira, dites moi ce que vous en avez pensé. Je rappelle que les notes dessinés sur les objets ou les dieux NE VONT PAS DISPARAITRE !
Certains d'entre vous sont-ils déjà allé à ce musée ? Qu'en avez-vous pensé ? La névrose des parcs architecturaux ne touche-t-elle que moi ?
Et pour les autres est-ce que la visite vous tente ? 』

10 commentaires:

Unknown a dit…

Superbe musée, j'ai prit grand plaisir à le visiter (et enlever/mettre mes chaussures 25 fois xD ) lors j'y suis aller ils preparaient une expo d'ikebana donc il y avais plein de ptite mamies japonaises en train de faire des composition florale dans les maisons :)

J'ai également beaucoup aimé la partie ancien magasin, dont la fabrique de cosmetique qui fait vraiment maison hanté xD

Gagaie a dit…

C'est le genre de musée que j'adorerais visiter au Japon. Merci pour ce petit compte rendu. ^^

Béné a dit…

Oh ça change des posts habituels. j'adore les dessins mais en photo c'est super intéressant aussi.
Le côté vide des anciennes maisons je l'ai toujours remarqué sans que ça fasse tilt mais en lisant ton article ça a été presque la révélation : les maisons sont en effet plutôt vides.

L'échoppe du pharmacien me fait vraiment penser au Voyage de Chihiro avec toutes les boîtes.

Toon Céc a dit…

Tu peux te rassurer, cet article est très bien.
J'aime bien les musées de ce type qui reconstituent, plus ou moins, la vie d'avant. Le musée est grand et présente plein de choses différentes. Je me le note pour plus tard !
Une idée pour ton prochain voyage (peut-être y es-tu déjà allée d'ailleurs) : le Hida Folk Village dans la bourgade de Takayama. C'est vraiment chouette, tu te feras sûrement plaisir là-bas ;-)

Laetitia a dit…

J'ai adoré ce musée et tout visité du sol au grenier! Il y en a aussi un sur le même principe à Osaka, le Old japanese farmhouses museum, au cas où... Visité un jour de pluie, on était deux dans le parc et les volontaires nous sautaient dessus pour tout nous expliquer, chanter des chansons...

Anonyme a dit…

J'avais vu celui-là aussi http://english.nihonminkaen.jp/visit_us/opening_hours/
Tu a essayé ? Ca a l'air bien aussi ! ^_^

tetoy a dit…

Comme tu as vendu le lieu en incluant le musée Ghibli XD
Très bien fait comme nouvelle série d'articles. Ca va bien marché =)
Vivement les prochains ^^ Même si je reste plus accès sur ton dessin ;)

Anonyme a dit…

Bonjour, article très intéressant et joindre des photos pour illustrer les lieux rend la lecture plus plaisante et profonde car même si j'espère pouvoir un jour prendre vraiment le temps de visiter ce pays, ce genre de découverte permet d'en voir un petit morceau par procuration. Les petits dessins rendent le tout très vivant !. Merci j'ai hâte de voir les prochains articles.
Sophie

Joranne a dit…

Unknown => Ça devait vraiment être chouette avec les ikebana. Et oui certaines maisons sont très sombres même quand il fait grand jour, dans une y avait une poupée, ça faisait très film d'épouvante.

Gagaie => Merci ;)

Béné => C'est bien plus rapide à écrire aussi (T^T), mais j'essaye de mettre un peu de dessins quand même. Oui les maisons vides, je sais que les maisons japonaises c'est plutôt vide, mais là c'est vraiment trop.

Toon Céc => Huhuhu les grands esprits se rencontre (^^), le Hida Folk Village est justement sur ma liste des choses à faire si je retourne au Japon.

Laetitia => Je me rends compte qu'il y a foule de musées dans ce style au Japon en fait, c'est fou, alors qu'on en a aucun en France. Hahaha j'imagine la scène des volontaires supers motivés.

Anonyme => Huhuhu oui je l'ai fait ;) en fait on l'a fait le matin du jour du Typhon. On devait faire les deux dans la journée. Je ferai un article dessus aussi.

Tetoy => Ah mais c'est ça de faire un article "touristique" ¯\_(ツ)_/¯
Oui j'essaye de mettre des petits dessins même dans ce genre d'articles.

Sophie => Merci pour tous ces compliments, je suis encore plus motivée à continuer.

Mag a dit…

Haaan ! Comme il a l'air trop cool ce musée *_* ça donne trop envie d'y aller (et de faire le musée Ghibli au passage !) !
En effet on dirait les tiroirs du vieux Kamaji ^_^
Et quelle persévérance pour y aller ! :D

Et pour répondre à ta question moi j'aime bien aussi ce genre d'articles ;)